Archives | V. Girod

Année 2015-2016 :

Le pouvoir et la maison impériale : Depuis sa création par l’empereur Auguste, la Domus Augusta ou Divina est un haut lieu de pouvoir et de contre-pouvoir où se nouent intrigues et complots. Ce nouveau cycle propose une histoire de la politique dynastique de Rome entre la propagande officielle et les luttes de pouvoir en coulisses.

Dates :

  • 30/04/16 : Auguste : le temps des femmes fatales
  • 14/05/16 à 14h : De Tibère à Néron : des vipères et des héritiers
  • 28/05/16 : De Galba à Nerva : entropie du chaos
  • 11/06/16 : De Trajan à Antonin : les Antonins préfèrent les hommes

Année 2014-2015 :

« Le sexe dans la Rome antique : fantasmes et réalité »

  • Lieu : Musée des beaux-arts de Caen
  • Horaire : 14h30-16h30
  • DATES & Intitulés des cours :
    1. 10/01/15 : Dans l’intimité des empereurs romains : Les empereurs romains qui avaient des mœurs légères étaient-ils des monstres ? Ceux qui menaient une vie austère étaient-ils de bons empereurs ? Et si les rumeurs sur la sexualité des Césars n’avaient été qu’un moyen de détruire ou de glorifier leur mémoire ? Voir le diaporama sur  youtube
    1. 04/04/15 : Les femmes romaines étaient-elles émancipées ? : On a longtemps perçu la fin de la République et le début de l’Empire comme une période d’émancipation féminine. Ce mouvement était-il volontaire et par quoi se caractérisait-t-il ?
    2. 30/05/15 : Sexualité, société et religions : Rome n’était pas l’Empire des Sens, un monde orgiaque où tous les excès étaient permis. Les Romains n’aimaient que la mesure et méprisaient l’excès. Les règles sociales et religieuses qui régissaient leur sexualité étaient extrêmement codifiées.
    3.  13/06/15 : Pratiques sexuelles et morale : Dans le secret de l’alcôve, les Romains ne pouvaient pas tout se permettre avec n’importe qui. Il y avait les pratiques normales et les autres. Les possibilités sexuelles étaient déterminées par la fonction sociale de chacun.