Nicolas Béniès

Nicolas Béniès

INITIATION AU JAZZ CLASSIQUE / ÉCONOMIE


CONTACT : nbenies(a)orange.fr
SITE WEB : http://soufflebleu.fr

 

Né le 17 mai 1947, économiste et critique de jazz, il a publié entre autres Petit manuel de la crise financière et des autres (Syllepse), et Le souffle de la liberté, 1944 : le jazz débarque. (2014). Collaborateur du Monde Diplomatique, directeur de publication de la revue de l’École Émancipée, il est également producteur d’émissions de radio.


INITIATION AU JAZZ CLASSIQUE

HORAIRE :

18h-19h30 le mercredi

LIEU :

Café Mancel – Château de Caen

THÈME :   Côte à côte

Il serait possible de fêter le 100e anniversaire du premier disque de jazz qui ne marque pas la naissance du jazz mais celui de sa diffusion, via le développement du 78 tours, ou du débarquement de l’orchestre de soldats musiciens de James Europe, le 31 décembre 1917/1er janvier 1918 mais j’ai choisi de poursuivre le périple engagé précédemment autour des villes du jazz. Pour cet anniversaire, mon livre, « Le souffle de la liberté » C&F éditions, sera disponible…

Pour cette années, je vous propose un périple qui devrait nous conduire de la Côte Ouest à la Côte Est, en passant par des localités diverses. Je n’ai épuisé l’an dernier les beautés cachées de cette côte Ouest. Nous y resterons un peu pour prendre la « Route 66 » en sens inverse sans aller jusqu’à Chicago. Un trajet simple comme on le voit.

Atteindrons-nous New York ? On verra bien. En ces temps d’accélération, il est bon de flâner, de prendre le temps, de respirer l’air d’un espace temps ancien et se remémorer le « Zeitgeist » de ces moments volés.

« On the road again »….

DATES :

  • 8/11/17
  • 22/11/17
  • 13/12/17
  • 20/12/17
  • 10/01/18
  • 24/01/18
  • 7/02/18
  • 21/02/18
  • 7/03/18 –> Annulé en raison de travaux au Café Mancel
  • 21/03/18

 


 

ÉCONOMIE

HORAIRE :

17h30-19h30 le mardi

LIEU :

Panta Théâtre, 24 rue de Bretagne, Caen

THÈME :   D’un centenaire à un cinquantenaire

L’année 2017 est une année remplie de fantômes de ce 20e siècle qui commençait là, en 1914. 1917, année de la révolution russe, de février – en fait mars – à octobre – en fait novembre – a changé l’architecture du monde et fait se lever un immense espoir d’un changement totale de monde de production et de société. Le 20e siècle amorçait une période ,de guerres, de barbaries et de révolutions, de transformations totales. En même temps, les arts devenaient anti-arts avec Marcel Duchamp et ses « ready made », les surréalistes et le jazz. Rien n’a résisté à ce typhon de modernité.

2018 verra s’entrecroiser différentes mémoires. Celles de la fin de la guerre et ses catastrophes annoncées, par Keynes notamment, celle de la crise de 1929 et, enfin celle de mai 1968. Comment combiner toutes ces mémoires et les inclure dans l’Histoire faite de ruptures brutales ? Tirer le bilan de ce siècle a-t-il une utilité pour comprendre notre présent ?  »

DATES :

  • 14/11/17 : Analyse de la conjoncture.
  • 21/11/17 : pour fêter les 30 ans de la décentralisation culturelle en lien avec le Panta théâtre nous aborderons le thème de l’économie culturelle
  • 28/11/17 : pour fêter les 30 ans de la décentralisation culturelle en lien avec le Panta théâtre nous aborderons le thème de l’économie culturelle
  • 12/12/17 : les formes de l’Etat
  • 16/01/18 : Arrêt sur bilan et perspectives économiques. Retour sur une année 2017 riche en bouleversements.
  • 23/01/18 : Revenu universel, revenu de base
  • 30/01/18 : Révolution numérique ?
  • 22/05/18 : Retour sur la crise systémique, ses causes, ses développements
  • 29/05/18 : Retour sur la crise systémique, ses causes, ses développements. suite
  • 05/06/18 : Conjoncture.
  • 12/06/18 : Conjoncture.

 


 

AU THÉÂTRE DU ROND POINT À PARIS :

DATE : 25/01/18

HORAIRE : 12h30-14h

THÈME :   D’un centenaire à un cinquantenaire

L’année 2017 est une année remplie de fantômes de ce 20e siècle qui commençait là, en 1914. 1917, année de la révolution russe, de février – en fait mars – à octobre – en fait novembre – a changé l’architecture du monde et fait se lever un immense espoir d’un changement totale de monde de production et de société. Le 20e siècle amorçait une période ,de guerres, de barbaries et de révolutions, de transformations totales. En même temps, les arts deenaient anti-arts avec Marcel Duchamp et ses « ready made », les surréalistes et le jazz. Rien n’a résisté à ce typhon de modernité.

2018 verra s’entrecroiser différentes mémoires. Celles de la fin de la guerre et ses catastrophes annoncées, par Keynes notamment, celle de la crise de 1929 et, enfin celle de mai 1968. Comment combiner toutes ces mémoires et les inclure dans l’Histoire faite de ruptures brutales ? Tirer le bilan de ce siècle a-t-il une utilité pour comprendre notre présent ?  »

Entrée gratuite
Réservation obligatoire au 01 44 95 58 81 [ouverte un mois avant l’événement]