Biographie

Né en 1957 à Trouville. Instituteur depuis 1977, puis professeur des écoles, il a été initié à la démarche de « philosophie pour enfants » au cours d’un stage organisé par l’IUFM (Institut Universitaire de Formation des Maîtres), sous la direction de Marc Bailleul, en 1998. Il a depuis développé la pratique au sein de l’établissement où il enseigne, dans un secteur classé « ZEP ». Il est actuellement membre du comité de pilotage du colloque annuel « Nouvelles pratiques philosophiques», organisé chaque année en collaboration avec l’UNESCO. Il est l’auteur de plusieurs articles consacrés à la philosophie avec les jeunes, et de l’ouvrage ‘La raison puérile. Philosopher avec des enfants ?’ aux éditions Labor, 2006.

« La philosophie, a dit Montaigne, on a grand tort de la peindre inaccessible aux enfants… Puisque la philosophie est celle qui nous instruit à vivre, et que l’enfance y a sa leçon, comme les autres âges, pourquoi ne la lui communique-t-on pas ?… » L’auteur des Essais insiste même pour affirmer que « les simples discours de la philosophie, sont plus aisés à concevoir qu’un conte de Boccace. Un enfant en est capable, à partir de la nourrice, beau-coup mieux que d’apprendre à lire et à écrire. »
Mais les recommandations de Montaigne, comme celles d’Épicure ou de Jaspers n’ont pas été suivies. Pendant des siècles, la philosophie, ou ce qu’on nous a fait prendre pour tel, est demeurée l’apanage d’adultes dûment cooptés par leurs pairs. Depuis une quarantaine d’années seulement, des enseignants, profs de philo ou non, ont l’audace d’affirmer qu’on peut mener des discussions philosophiques avec des jeunes, dès l’apparition du langage. Après avoir expérimenté cette démarche en tant qu’enseignant d’école primaire, j’ai rencontré en 2002 Michel Onfray, Séverine Auffret et l’équipe alors en constitution de l’Université populaire de Caen naissante.
Ma démarche se caractérise par une visée d’effacement aux accents libertaires : ma volonté de contribuer à former des majeurs intellectuels qui osent se servir de leur propre entendement, pour le dire comme Kant, me conduit naturellement à développer autant que possible l’autonomie des jeunes qui participent aux ateliers.
Cette saison, l’atelier aura lieu dans trois lieux distincts : à Ifs, en partenariat avec la Ville d’Ifs, l’atelier sera destiné aux jeunes à partir de 14 ans ; à Caen, au Café Mancel, et à Hérouville, au théâtre-CDN, les ateliers seront ouverts à tous les enfants à partir de 7 ans.