Errata du livret

Malgré les relectures, des erreurs se sont glissées dans le livret 2017-2018. Les voici ci-après :

  • Le cours de JAZZ de Nicolas Béniès du 7 mars 2018 est annulé en raison de travaux au Café Mancel)
  • Les cours de JEAN-YVES CLÉMENT et HENRI DEMARQUETTE (musique classique) ont lieu le MERCREDI (pour les 17/01/18 et 07/02/18 ) et le MARDI (pour les 20/03/18 et 27/03/18).
  • Les cours de MYRIAM ILLOUZ (psychanalyse) ont lieu aux dates indiquées, le DIMANCHE (et non le samedi).

  • La description du SÉMINAIRE NORMANDIE est fautive. Il faut lire ceci :

La littérature normande: dans le loceis de Normaundie itou !

C’est en découvrant, cet été, la belle biographie proposée par Céline Guénolé consacrée au poète et écrivain « patoisant » normand Louis Beuve que l’idée nous est venue de traiter un sujet qui ne l’est qu’assez peu dans notre Normandie pourtant si littéraire et si portée sur les livres et par les livres, à savoir: la présence d’une authentique littérature de qualité en langue régionale normande éditée, imprimée et diffusée depuis le début du XIXe siècle et qui fut pionnière dans la réinvention culturelle des provinces de France. Avec le concours de Céline Guénolé, Maurice Fichet, Rémi Pézeril, Daniel Bourdelès de l’association Magène ou celui du compositeur chanteur et interprète en langue normande Jean-Philippe Joly, nous voudrions faire découvrir au public de l’université populaire de Caen ce beau trésor culturel trop souvent méprisé et qui n’est surtout pas qu’un folklore désuet ou une tradition orale rurale en perdition. On espère pouvoir faire découvrir Georges Méthivier, Fernand Lechanteur, Côtis- Capel, Louis Beuve bien sûr et tant d’autres mais aussi rendre, enfin, un digne hommage à la mémoire de Marcel Dalarun, le grand poète patoisant de Carteret mort dans l’indifférence la plus totale en février 2016.

  1. 7 novembre 2017: Actualités de la question normande et présentation du séminaire (Philippe Cléris). « Patois, parler, dialecte, français régional, langue normande… » Questions de définition. Conférence inaugurale (Maurice Fichet).
  2. 5 décembre 2017: « Mait’ Louis, normand avant tout » (Céline Guénolé).
  3. 9 janvier 2018: « Les grandes voix de la littérature en langue normande »(1) Georges Méthivier, Fernand Lechanteur, Côtis-Capel et tous les autres, des Iles au Cotentin et jusqu’au Pays de Caux (Rémi Pézeril).
  4. 6 février 2018: « Les grandes voix de la littérature en langue normande » (2) L’oeuvre poétique de Marcel Dalarun: lectures en français et canchounettes en normand (Rémi Pézeril et Daniel Bourdelès de l’association Magène)
  5. 13 mars 2018: « Mait’Gires : la langue normande aujourd’hui ». Textes originaux en langue normande de Jean-Philippe Joly chantés par l’auteur.